Premier stage en Guyane

Classé dans : Actualités, Enfant intérieur | 0

Premier stage en Guyane

10 et 11 novembre 2018

La particularité de la Guyane : le lieu !

Le stage a lieu en carbet, c’est un lieu en bois totalement ouvert sur la nature, installé sur pilotis pour se protéger des animaux sauvages… En effet, les animaux sont omniprésents, les oiseaux se font entendre 24/24 h, sont venus nous rendre visite deux varans, un agouti, nos copines les fourmis, qui arrivent par colonie dès qu’il y a quelque chose à manger ! Un iguane nous a regardé de loin sans se faire voir et un beau papillon de 20 cm a clôturé le stage dimanche soir !

Il fait chaud 25° le matin, 35° l’après midi, les ventilateurs tournent … La saison des pluies arrive et nous avons eu une belle averse de 2h, diluvienne pour moi … une pluie fine pour les guyanais !

Pendant les pauses en Guyane :

L’eau évidemment est indispensable… les animatrices ont carburé pendant 2 jours au jus de gingembre/curcuma frais coupé à l’eau …

Canne à sucre, pitaya, bananes, prunes de cythère, mangues, papayes ont été partagés…

La nourriture asiatique fait partie de la cuisine traditionnelle guyanaise …

Le premier stage en Guyane :

Tout comme en métropole, nous sommes allés rencontrer l’enfant blessé et le parent censure.

Ce thème de l’enfant intérieur est évidemment universel ! la solitude était beaucoup présente chez les stagiaires !

Nous sommes bien sûr revenus sur l’enfance mais avons aussi utilisé l’annonce d’un décès brutal survenu le samedi soir pour accompagner la stagiaire. L’enfant blessé a plusieurs âges. L’idée n’est pas de revenir chercher à chaque fois un fait douloureux de l’enfance mais un mode de fonctionnement qui se remet en place.

La stagiaire “remet le couvercle” sur ce qu’elle ressent face à cet évèvement. Dans sa famille, on ne parle pas, on n’exprime pas. On l’observe fuir et changer de sujet. croyance limitante et le parent censure se manifeste !

premier stage en guyane

Nous l’invitons à :

  • revenir dans l’enfant blessé et laisser l’émotion s’exprimer : la tristesse
  • s’autoriser à l’exprimer : pleurer
  • contacter son besoin : être réconfortée

Le groupe est touché, la magie du coeur agit et réconforte

premier stage en Guyane

La seconde journée sur le parent censure

La fatigue se fait ressentir, le parent censure résiste, ce n’est pas confortable. La force du mental s’active et chacun revet son masque : humour, envie de fuir, sabotage …

Un rituel de transformation permet de transformer la lourdeur et la fatigue de cette journée.

Chaque participant a crée un lien avec cet enfant à l’intérieur d’eux en mettant à distance ce parent censure ! Le prochain stage s’annonce alors que chacun a déjà contacté le parent bienveillant en lui !

Un pause de 7 jours va permettre à tous de se reposer, d’intégrer, de laisser émerger …

La suite au prochain week-end !

Les animatrices

Une première pour Fabienne qui a suivi le processus en tant que stagiaire.

Comme pressenti, Fabienne trouve sa place dès le début, la magie du duo opère !

Les animatrices sont heureuses après ce premier stage en Guyane ! 🙂

Site de Fabienne Auriel : https://www.coeuretmain.com/

Qui est Gaelle Roussel : https://www.gaelleroussel.fr/therapeutebettonrennes/

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.